Le site SIGES Poitou-Charentes fait « peau neuve »

Dédié à la connaissance du sous-sol et des eaux souterraines, le site SIGES Poitou-Charentes vient d’être complètement rénové. Vous y trouvez plus de 40 articles consacrés à la géologie et l’hydrogéologie régionale, avec notamment de nombreuses cartes inédites destinées à tout public. Vous y trouvez aussi un espace cartographique donnant accès à des fonds numériques, dont la carte géologique régionale, et vous pouvez consulter la plus riche base documentaire sur le sous-sol régionale avec plus de 5200 références. La réglementation est détaillée et permet d’accéder aux textes de loi.

Quelques contenus du site

La rubrique « Le sous-sol » fait une présentation de la géologie régionale avec des articles qui s’adressent de différents niveaux, pour des experts ou pour tout public. Les scolaires y trouveront en particulier un poster sur les temps géologiques adaptés à la géologie de la région Poitou-Charentes.

La rubrique « Les eaux souterraines » dresse un panorama de la connaissance sur les eaux souterraines régionales, de leurs grandes problématiques, de leurs suivis et de leurs gestion.

« La chaleur de la terre » fait un tour d’horizon sur l’usage géothermique et thermal des eaux. On accède en particulier au potentiel géothermique de la Charente-Maritime.

A travers la rubrique « L’exploitation », on accède à la succession des différents aquifères en quasiment tous points du territoire régional, par maille du kilomètre carré, grâce à la mise à disposition des données des 2 grands modèles hydrogéologiques, celui du Crétacé des Charentes et celui du Jurassique. On y trouveras aussi l’historique des prélèvements mensuels par maille, de 2000 à 2007 ou 2008. A noter aussi l’accès à des fiches synthétiques par bassin versant et un guide pratique pour la réalisation des forages d’eau.

La rubrique « La qualité » présente les grandes problématiques liées à la qualité des nappes, en particulier à travers un état des lieux détaillés des nitrates sur le bassin de la Charente, l’accès à la carte régionale de la vulnérabilité des nappes, un inventaire des captages pour l’eau potable abandonnés, le bilan 2011 du réseau régional de la qualité des nappes en matière de phyto-sanitaires et de nitrates.

« Les risques » fait un tour d’horizon des grandes problématiques, notamment celles liées au manque d’eau ou au « trop plein » d’eau. A noter un article sur un travail récent du BRGM évaluant l’impact du réchauffement climatique sur l’état futur des nappes et des rivières.

Revenir en haut