Les eaux sources de santé

Le thermalisme consiste en l’exploitation des eaux souterraines pour leurs propriétés médicales. Il y a 4 stations thermales en Poitou-Charentes.

Sommaire de l’article :

Cliquer ici pour récupérer la fiche thermalisme de la mallette pédagogique régionale

Le thermalisme en Poitou-Charentes

Le thermalisme est souvent associé à la géothermie car les sources d’eau chaude, qui remontent des profondeurs de la Terre, ont dans un premier temps servi à des bains thermaux. Actuellement, le thermalisme consiste en l’exploitation des eaux souterraines pour leurs propriétés médicales, qui sont fonction de leurs spécificités physico-chimiques.
En Poitou-Charentes, le thermalisme a un riche passé, comme en témoignent les thermes gallo-romains de Chassenon (16) et de Sanxay (86). Actuellement, il repose sur 4 stations : La Roche-Posay en Vienne, Saujon, Rochefort et Jonzac en Charente-Maritime. Les deux premières utilisent des eaux chaudes profondes et les deux dernières exploitent des eaux « froides » peu profondes (températures inférieures à 20° C).

Les stations thermales de Poitou-Charentes sur le fond géologique"
Les stations thermales de Poitou-Charentes sur le fond géologique

Située dans une vallée touristique, la station de La Roche-Posay accueille annuellement plus de 8000 curistes. Elle exploite la nappe du Turonien sub-affleurante, très minéralisée en sélénium, ce qui fait la spécificité de la station. Les eaux sortent à 13° C. Les indications thérapeutiques sont orientées vers la dermatologie et les affections des muqueuses bucco-linguales.

La station de Saujon exploite les eaux bicarbonatées calciques, chlorurées sodiques, de 13 à 17° C, de la nappe du Cénomanien (Crétacé supérieur). Ces eaux thermales oligo-métalliques « froides » sont plus particulièrement recommandées pour les affections psychosomatiques.

A Rochefort, 2 forages extraient des eaux qui remontent de plus de 800 m de profondeur, de la nappe du Lias (Jurassique inférieur). C’est une eau à 42° C, sulfatée, chlorurée sodique, riche en oligoéléments (fer, arsenic, bore, cuivre), indiquée pour la rhumatologie, la phlébologie et la dermatologie.

A Jonzac, des forages profonds (plus de 1800 m) captent les eaux à 62° C, sulfatées et chlorurées sodiques, du Trias et du Lias. La station thermale s’accompagne d’un parc aquatique et ludique. Ces eaux profondes sont difficilement renouvelées, et leur long séjour au sein de la roche (plusieurs dizaines de milliers d’années) les rend très minéralisées. Elles sont indiquées pour la rhumatologie, les voies respiratoires et la sphère ORL.

Un poids économique non négligeable

Les 4 stations thermales drainent annuellement environ 50 000 touristes et représentent 400 emplois directs et 4000 emplois induits.
La Roche-Posay est largement connue en France par les produits qui lui sont associés. Grâce au thermalisme, cette petite ville a connu un essor de population, ce qui contraste avec le dépeuplement des zones rurales alentours.
Sur les quinze dernières années, le Poitou-Charentes a vu le nombre de ses curistes augmenter de l’ordre de 50% alors que la fréquentation nationale diminuait d’environ 15%. Cette évolution, liée à des efforts dans la diversification de l’offre, avec de nouveaux produits de remise en forme ou de thermo-ludisme, est encourageante. Les atouts touristiques de la région favorisent aussi ce développement.

La Fontaine de Sompt (79)"
La Fontaine de Sompt (79)
Les sources ont toujours fasciné et on leur prête souvent des vertus miraculeuses

Documents à télécharger

Revenir en haut