Extension de l’Inventaire de la faune aquatique souterraine (i.e. stygofaune) à l’ensemble de la Région Nouvelle-Aquitaine

Suite aux résultats d’une première étude menée sur le territoire de l’ex-Poitou-Charentes, FNE (France Nature Environnement) Nouvelle-Aquitaine et la SEPANSO Aquitaine ont souhaité poursuivre les recherches sur la stygofaune sur les territoires des ex régions Limousin et Aquitaine.

Le programme d’étude, intitulé « Inventaire de la faune aquatique souterraine et qualité des milieux en Nouvelle-Aquitaine », a ainsi pour objectifs principaux :

  • 1/ d’étendre l’inventaire taxonomique de la stygofaune, préalablement mené en ex-région Poitou-Charentes, au reste de la Nouvelle-Aquitaine, à savoir aux ex-régions du Limousin et de l’Aquitaine (inventaire biodiversité) ;
  • 2/ et d’appréhender la relation entre la présence de cette faune dans ses habitats naturels et la qualité des eaux souterraines   (bio-indication, avec la potentialité de développement d’un indice biologique « souterrain »).
carte sites a prospectes NA
Carte des sites à prospecter en Nouvelle-Aquitaine

Ce programme devrait permettre de doubler voire tripler le nombre d’espèces connues, avec des premières mentions pour la plupart des départements concernés, et possiblement de nouvelles espèces pour la Science, mais aussi de préciser les limites géographiques et/ou écologiques de certaines espèces déjà identifiées.
Par ailleurs, s’agissant d’un projet d’acquisition de données relatives à la biodiversité et à la qualité des milieux aquatiques souterrains, il s’inscrit dans différentes politiques publiques et programmes de recherche déjà mis en place.

Bien que le potentiel de la région Nouvelle-Aquitaine, en termes de biodiversité (diversité taxonomique), soit grand, il existe cependant une grande disparité entre les différents départements de la région, en ce qui concerne les données préexistantes sur la stygofaune (en nombre de sites et de taxons).
Il est toutefois difficile, à l’heure actuelle, de savoir si la rareté des données d’observation sur ces territoires est (comme en Limousin ou dans les Landes par exemple) le reflet d’une réelle pauvreté en taxons stygobies (habitats non propices ou non colonisés) ou la conséquence d’un défaut historique d’échantillonnage.

Les résultats de l’inventaire taxonomique mené en ex région Poitou-Charentes sont disponibles dans la rubrique Stygofaune

Pour plus d’informations sur le projet le programme d’étude est consultable sur le site de la SEPANSO.

Revenir en haut