Bulletin de situation des nappes dans la Corrèze au 19 septembre 2019

Le Bulletin de Situation des nappes   permet de suivre l’évolution des ressources souterraines.
Ce bulletin a été rédigé à la demande des services de la DDT de la Corrèze pour la tenue du Comité de suivi de la Ressource du 25 septembre 2019 sous l’égide de M. le Préfète.
Il fait le point sur la situation des nappes   dans le département de la Corrèze au 19 septembre 2019.

Vous pouvez télécharger l’Arrêté préfectoral pris le 25/09/2019 à la suite de la tenue du Comité de Suivi de la Ressource.

Le communiqué de presse émis à l’issue du Comité de suivi de la ressource en eau est à retrouver ici.

Sur l’ensemble du département de la Corrèze, à l’exception de 3 piézomètres : Salon-la-Tour, Malemort et Astaillac qui sont bas (mais tendent vers leur minima).
Les 11 autres piézomètres du département ont des niveaux inférieurs aux niveaux minimaux précédemment connus pour le mois de septembre.

Et 7 piézomètres ont les plus bas niveaux jamais enregistrés depuis le début des mesures (toutes périodes confondues).
Ceci montre l’extrême déficit hydrique de cette année.

info document - PNG - 1 Mo

Lundi 23 septembre, aucun piézomètre   ne présentait une quelconque réaction consécutive aux pluies du weekend.

Les ressources souterraines ne pourront se reconstituer qu’avec la venue de pluies régulières soutenues.

Communiqué de presse

Ressource en eau en Corrèze : point de situation

Le préfet de la Corrèze a réuni ce jour le comité de suivi de la ressource en eau. Depuis 14 mois, un déficit cumulé de pluie de 30 % est observé. Pour la période estivale 2019, le déficit s’élève à 50 %. Les pluies de septembre ne permettent pas de revenir à une situation dite « normale », puisqu’un déficit de 30 % au moins perdure. Plusieurs mois de précipitations seront nécessaires pour remédier à cette insuffisance.
Les pluies de ce début de semaine ont permis aux sols et à la végétation de se réhydrater très lentement. Néanmoins, l’indice d’humidité des sols reste à un niveau record depuis 1959. Les nappes   phréatiques ne se rechargent pas avec ces pluies. Les débits des cours d’eau ont réagi positivement aux pluies, dès le 23 septembre dernier, mais cette remontée sera ponctuelle.
Aussi, les nouvelles situations de tension sur alimentation en eau potable   nécessite d’ajuster les mesures de limitations des usages de l’eau. En conséquence :

  • le plan d’alerte renforcée est maintenu sur le territoire des bassins hydrographiques   de la Vézère aval, la Corrèze aval, l’Auvézère ;
  • le plan de crise est maintenu sur le territoire des bassins hydrographiques   de la Dordogne amont et de la Xaintrie ; il est étendu à ceux de la Vienne, de la Vézère amont et de la Cirrèze amont en raisin des tensions sur alimentation en eau potable   ;
  • irrigation agricole demeure interdite sauf cultures dérogatoires.
  • Le territoire de la Dordogne aval demeure en vigilance.

Il est demandé à chacun d’optimiser sa consommation d’eau et d’éviter tout gaspillage qui pourrait être préjudiciable pour tous.
Les communes ont également la possibilité de prendre des arrêtés municipaux pour limiter localement les usages, au regard de évolution de la situation en matière d’eau potable.

Le préfet réunira à nouveau le comité de suivi de la ressource en eau courant octobre.

Le bulletin de situation au 19 septembre complet est à télécharger ici.

Le communiqué de presse complet est à télécharger ici.

Revenir en haut