Bilan sur les eaux souterraines au 10 novembre 2019

L’évolution du niveau piézométrique   sur les trois départements de l’ex-région Limousin montre qu’avec les pluies du mois d’octobre et du début du mois de novembre les ressources souterraines sont dans une dynamique de recharge  .

Le niveau des nappes   n’est pas homogène sur l’ensemble des points du réseau piézométrique   :

  • 1 point est sur un niveau très bas : Mansac (19) ;
  • 3 points sont sur un niveau très bas : Les Cars (87) et les 2 piézomètres situés à Bord-Saint-Georges (23) ;
  • 7 points sont un niveau modérément bas : Le petit couret à St-Agnant de Versillat (23) Auzances (23), les 2 piézomètres situés à Couzeix (87), la Meyze (87) et Lagleygeolle (19) ;
  • 9 points ont un niveau autour de la moyenne : Bazelat (23), Gouzon (23), Sainte-Feyre (23) Grand Bourg 2 (23), Saint-Laurent-sur-Gorre (87), Saint-Bonnet-Briance (87) Saint-Merd-les-Oussines1 (19) Saint-Germain-Lavolps (19 et Astaillac (19) ;
  • 10 points ont un niveau modérément haut : Les sauvages à Saint Agnant de versillat (23), Magnac-Laval (87), Grand-Bourg 1 (23), Vallières (23), Saint-Mathieu (87), Maussac (19), Allassac (19), Saint-Martial-de Gimel (19) et Chauffour sur-Veil (19) ;
  • 4 points ont un niveau hauts : Nantiat (87), Nedde (87), Saint-Merd-les-Oussines (19) et Malemort (19)
  • 5 points ont un niveau qui a atteint voir dépassé le niveau maximal de référence pour le mois de novembre et vont redéfinir un nouvel état de plus hautes eaux pour ce mois : Javerdat 2 (87), Saint-Junien-la-Brégère (23), Salon-la-Tour (23), Egletons (19) et Donzenac (19).

[

nov 2019 - PNG - 1.6 Mo
nov 2019

]

Revenir en haut